Fichage de la population, ça continue !

Publié le par LCR 06 OUEST


 

Communiqué de la LCR.


En catimini, le 1er juillet, abrité derrière la fusion des RG et de la DST, un décret vient de sortir le 1er juillet, mettant en circulation un nouveau fichier, Edvige.
Edvige vise, ni plus ni moins, à ficher les mineurs à partir de 13 ans, susceptibles de troubler l’ordre public ainsi que « les personnes ayant sollicité, exercé ou exerçant un mandat politique, syndical, économique ou jouant un rôle institutionnel, économique, social ou religieux ».
Evidemment, la parution de ce décret a fait moins de bruit que le début de la présidence française dont les réjouissances vont coûter 1 million d’euros par jour entre juillet et décembre 2008.
Mais ce décret est gravement attentatoire aux libertés publiques, aux libertés fondamentales.
Il instaure un délit de présomption de culpabilité pour les mineurs et met en fiches ceux ou celles exerçant des responsabilités qui leur sont confiées par le suffrage universel ou l’organisation dont ils/elles sont membres.
Le gouvernement de N. Sarkozy vient de franchir une étape supplémentaire dans la discrimination de couches entières de la société et dans la surveillance, l’espionnage généralisés de la population dont le fichier Edwige n’est qu’un élément.


La LCR proteste vigoureusement contre l’utilisation du fichier Edvige et condamne la politique gouvernementale de Sarkozy et Fillon destructrice des libertés publiques.
La LCR exige le retrait du décret publié dans le J.O. du 1er juillet et la destruction du fichier Edvige.

Commenter cet article