Université d'été de la LCR, il est encore temps...

Publié le par LCR 06 OUEST

Toutes et tous à Port-Leucate


Événement politique incontournable de l’été :
l’université d’été de la LCR, du 22 au 27 août.

Cette 17ème
 édition est très certainement la dernière.

 


« On n’est pas très sérieux quand on a dix-sept ans »
, disait Arthur Rimbaud. La 17e Université d’été de la LCR obéira-t-elle au poète ? Université et été, les deux termes pourraient sembler antinomiques, mais les éditions précédentes ont su prouver qu’il était possible d’associer détente et politique, débats passionnés et jeux de plage, films militants et concerts, discussions ardentes autour d’un verre au bar, discothèque et chorale. Alors, c’est vrai, tous les partis politiques ont une université d’été, mais celle de la LCR n’est pas, comme pour beaucoup d’autres, un simple moyen de communication pour la rentrée politique. C’est un véritable rendez-vous militant, l’occasion, quand on a lutté toute l’année, de se poser et de réfléchir parfois à des thèmes que l’urgence quotidienne ne nous a pas permis d’aborder. Ce sont aussi de véritables vacances, l’université est au pied de la plage, l’ambiance est sympa, les participants, presque pour moitié, ne sont pas militants de la LCR.


Cette année, l’université sera particulière, elle sera également celle du nouveau parti, alors que le processus est maintenant bel et bien lancé. Il s’agit de faire le point sur la construction, de commencer à réfléchir au programme, aux perspectives de la rentrée. Que reste t-il de la gauche, du mouvement ouvrier aujourd’hui, quels liens entre les partis et les syndicats, comment participer aux élections et aux institutions sans se retrouver prisonniers du système, telles sont quelques-unes des questions en débat. Un grand débat public, mis en place par le collectif d’animation du NPA, est d’ailleurs prévu en clôture.


L’université d’été est aussi l’occasion de participer à des ateliers pratiques : comment écrire un tract, comment prendre la parole en public ? Elle sera rythmée par différents cycles de débat : autour du parti dans l’histoire du mouvement ouvrier et de Mai 68, en cette année anniversaire, autour aussi de la lecture du
Capital, ou à propos des questions écologiques. Un cycle permettra également de se pencher sur la crise économique, qui touche actuellement le monde entier. Les questions internationales ne sont pas oubliées, avec des débats sur les États-Unis, la Chine, l’Amérique latine, la solidarité avec la Kanaky, l’Algérie ou la Palestine. Autres débats alléchants, en vrac et en désordre : bilan d’un an de présidence sarkozyste, la théorie Queer, télévision et politique, le processus de Bologne et autres menaces sur l’université, l’homophobie.


Cette année, les inscriptions sont déjà nombreuses : trois fois plus d’inscrits que l’année dernière à la même époque ! Alors, n’attendez pas pour prendre vos places, n’ayez pas peur du prix, car chacun paye en fonction de ses revenus, selon un barème fixe. Cela vaut le coup, chaque année, d’aller à l’université d’été, mais vous avez en 2008 une bonne raison de plus : c’est sans doute la dernière université d’été de la LCR. On peut être sûr que se mêleront, au vent de la Méditerranée, un brin de nostalgie et une grande bouffée d’enthousiasme. 


Formulaire d’inscription à télécharger sur le site de la LCR,
www.lcr-rouge.org


La commission université d’été de la LCR.

Commenter cet article