Biocarburants et crise alimentaire...

Publié le par LCR 06 OUEST

 

L’administration Bush voulait qu’il reste confidentiel, le quotidien britannique The Guardian en a publié des extraits.

De quoi s’agit-t-il ?

D’un rapport, prêt depuis le mois d’avril, sur le rôle des biocarburants dans la flambée des prix des produits alimentaires, rédigé par Don Mitchell, économiste à la Banque mondiale et ancien professeur en économie agricole.

Ce rapport n’a pas été publié pour ne pas gêner l’administration américaine, dont il contredit l’analyse des raisons de cette flambée des prix.

Selon Don Mitchell, les biocarburants ont joué un rôle déterminant dans l’augmentation de 140 % des prix alimentaires, entre 2002 et février 2008 : « Les hausses des prix de l’énergie et des engrais ont contribué à une hausse de seulement 15 %, tandis que les biocarburants ont contribué à une hausse de 75 % sur cette période. »

Le rapport vise les États-Unis, principal producteur et consommateur de biocarburants, et l’Union européenne. Selon lui, la production de biocarburants à partir du maïs aux États-Unis, du colza et du tournesol en Europe, a détourné une partie des terres de la production alimentaire, et elle a également encouragé la spéculation sur le marché des céréales.

Quant au bioéthanol produit au Brésil à partir de cannes à sucre, son rôle serait totalement secondaire.

Sauf que le développement massif de cette production participe de la crise climatique à cause de la déforestation qu’elle entraîne, la dimension écologique des biocarburants étant par ailleurs de plus en plus contestée.

Commenter cet article