Carlos Ghosn fait des profits et licencie.

Publié le par LCR 06 OUEST

 

Communiqué de la LCR.


Les mauvais coups de l’été ne sont pas à porter seulement à l’actif du gouvernement et de sa cascade de lois qui détruisent les droits des salariés.


Pour ceux et celles qui travaillent chez Renault, la mauvaise nouvelle vient de tomber : 6000 suppressions d’emplois prévues dont 1000 à Sandouville. A la veille des vacances, cette annonce officielle c’est un vrai coup de massue pour les salariés.


Renault fait des profits et licencie et quand même : c’est le constat brutal qui s’impose. Malgré 1,5 milliards d’euros de bénéfices au premier semestre 2008 et des marges bénéficiaires voisines de celles fixées par le PDG pour ses actionnaires, le licenciement de 6000 salariés est motivé par la recherche du profit maximum.


La LCR, profondément révoltée par cette décision de la direction du groupe Renault, apporte toute sa solidarité militante aux salariés de cette entreprise dans les luttes qu’ils ne manqueront pas de mener pour faire annuler ces suppressions d’emplois.


L’interdiction des licenciements, à commencer dans les entreprises qui font des profits, c’est bien une revendication essentielle d’un programme politique d’urgence pour une alternative anticapitaliste.


Les licenciements, aujourd’hui, se multiplient, comme à Goodyear à Amiens où la direction veut supprimer plus de 400 emplois.


C’est pourquoi, il faut travailler, dès à présent, à la convergence des luttes, au tous ensemble contre les licenciements, que ce soit à Renault, Goodyear, Doux ou ailleurs.

Commenter cet article