NPA, Comité d’Animation Nationale...

Publié le par LCR 06 OUEST

 

Première réunion...


Le comité d’animation provisoire désigné par la coordination nationale des 28 et 29 juin, s’est réuni le samedi 5 juillet, à Paris.
Composé de 65 représentants des comités et de membres de la direction de LCR, il a tiré un bilan de la coordination nationale et commencé à prendre en charge l’animation politique et organisationnelle du processus.


Un sentiment général de satisfaction et d’enthousiasme remonte des comités après la réunion des 28 et 29 juin. La presse, qui a largement couvert l’initiative, a noté que le NPA, ce n’était pas une « LCR-bis », mais un mouvement anticapitaliste pluraliste et dynamique. Les délégués représentaient une grande diversité de parcours politique, non pas entre membres de la LCR et non-membres, mais entre délégués expérimentés politiquement et syndicalement et plus récents, voire « primo arrivants » en politique. Chacun a insisté sur le fait central du week-end passé : la naissance d’un nouveau sujet politique. La qualité des échanges, à la fois en séance plénière et en commissions, la certitude que le processus est parti sur de bons rails ont été notées par tout le monde.


Sur les deux commissions qui conduisaient à des décisions immédiates – celle sur la « déclaration commune » et celle sur « l’animation du processus » – le travail a été jugé satisfaisant, compte tenu des difficultés de l’exercice à cette étape du processus. Il était en effet très délicat d’aboutir à une représentation nationale fidèle au mouvement, dans la mesure où nous ne disposons pas encore – et ce n’était tout simplement pas envisageable à cette étape –, d’un mécanisme délégataire précis et démocratique. Au final, l’équipe qui s’est rassemblée est bel et bien en mesure de « driver » le processus jusqu’à la prochaine coordination nationale, fixée au week-end des 8 et 9 novembre.


Celle-ci aura pour but d’adopter des documents soumis au vote du congrès national de fondation, qui devrait normalement se dérouler à la fin du mois de janvier. Il a été convenu de proposer aux comités des « navettes » de discussion autour de trois textes : un texte programme, un texte fonctionnement/statuts, un texte sur la conjoncture politique. Sur le nom, il nous faudra proposer, à la rentrée, une procédure pour faire un premier tri parmi les nombreuses propositions de nom, marquer des préférences et permettre le choix du congrès sur la base de quelques propositions, les plus populaires.


Des groupes de travail sont mis en place pour préparer les trois documents à rédiger pour le congrès. Ils se nourriront des débats des commissions NPA de l’université d’été du mardi 26 août, des contributions qui remontent des comités ou qui figurent sur le forum national pour un nouveau parti anticapitaliste. Les contributions collectives et individuelles seront diffusées par le comité d’animation. Les commissions mises en place les 28 et 29 juin seront mises à contribution : écologie, entreprises, jeunes, femmes, quartiers, international…


Rencontres


Les prochaines réunions du comité d’animation ont été fixées au lundi 25 août, dans le cadre de l’université d’été, puis les 11 et 12 octobre pour préparer la coordination nationale. De nombreux comités ont demandé à ce que soit élaborée une carte nationale de fondateur. Celle-ci sera envoyée à la rentrée, avec un volet adhérent, un volet comité, un volet national et une indication de montant provisoire de la cotisation au prorata des revenus. Cette carte permettra d’acter l’engagement dans le NPA et dotera ses détenteurs du droit de voter au congrès.


Enfin, des décisions ont été prises pour favoriser l’apparition publique du NPA et la liaison entre les comités. Des listes de diffusion vont être ouvertes dans la semaine. Une équipe est mise en place pour s’occuper du lancement d’un site national et gérer le forum, une autre travaillera à la mise en œuvre d’une campagne de rentrée, avec la sortie de tracts, d’affiches et d’autocollants.


Chacune et chacun aura également noté un début d’élargissement politique du mouvement à des courants ou sensibilités de la gauche radicale ou révolutionnaire. Le comité d’animation est déterminé à contribuer à l’élargir. C’est pourquoi des courriers sont en cours de rédaction afin de proposer des rencontres unitaires à une série de forces et mouvements politiques locaux ou nationaux, comme LO, Les Alternatifs, les Motivés, l’Alternative libertaire, des écologistes radicaux…


À tous les niveaux, le transfert s’opère peu à peu entre la LCR et le NPA. Quant à elle, la LCR réunira à la rentrée sa direction nationale, à la fois pour faire le point sur le processus et pour engager les débats de son dernier congrès national. Il va sans dire que, pour toute cette période qui va jusqu’au mois de janvier, les instances de direction de la LCR travailleront en toute transparence vis-à-vis des comités et du comité d’animation et mettront surtout leurs moyens et leur savoir-faire au service du processus. Bref, beaucoup de pain sur la planche, mais beaucoup d’énergie pour y faire face…

Publié dans nouveau parti

Commenter cet article