La misère n'est pas moins pénible au soleil !

Publié le par LCR 06 OUEST

Revenus : la côte d'Azur championne des inégalités


Extrait de Nice Matin le 28 Juillet

Source Insee-DGI, revenus disponibles localisés 2004


12,3 % des azuréens vivent sous le seuil de prauvreté. L'écart des ressources entre les plus fortunés et les moins nantis est parmi les plus importants de France.


654 000 personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté. Un habitant sur 8 gagne moins de 788 € par mois.


14,4 % de la population en situation de nécessité. La région Paca a un niveau de pauvreté parmi les plus élevés de France du à :


Faible taux d'activité

Taux de chômage élevé

Nombreux emplois peu qualifiés

Recours important au temps partiel

Prix élevé de l'immobilier


La moitié des citoyens pauvres de la région subsiste avec moins de 640 € par mois, soit le plus faible niveau de vie en France.


Etre pauvre au soleil, c'est être plus pauvre qu'ailleurs.


Les écarts entre riches et pauvres sont parmi les plus élevés de France.


Le minimum gagné par les 10 % les plus riches est, dans la région, 3,3 fois supérieur au maximum de ce que touche les 10 % les plus pauvres.


Dans les Alpes Martimes, les plus démunis gagnent 736 € chez les 10 % les plus pauvres, 2499 euros au minimum pour les plus riches.


Ces inégalités seraient plus notables encore sans l'effet de l'impôt et de la redistribution par les prestations sociales. Avant cette redistribution, le niveau des revenus déclarés par les plus riches est 7 fois supérieur à celui des plus pauvres (5 fois seulement en France).


Un quart des familles monoparentales vit dans la pauvreté.


Un enfant sur 5 de moins de 18 ans est aujourd'hui nécessiteux dans la région.


Après la région Ile de France et la Corse, la région PACA apparaît comme l'une des plus inégalitaires.


Les AM figurent en 6ème position en raison d'un potentiel de hauts revenus plus élevé qu'ailleurs.


Les AM sont 5ème pour ce qui est de « l'intensité de la pauvreté ».


Les retraités particulièrement touchés


Selon la DDASS, au 31 décembre 2003, 15 770 retraités bénéficiaient du minimum vieillesse dans les AM. Selon le Conseil Général (schéma de gérontologie 2006-201), il sont aujourd'hui 24 835 a vivre en dessous du seuil de pauvreté. La plupart des femmes et des immigrés en raison des carrières professionnelles moins favorables, ou de parcours professionnels incomplets.


Le milieu rural est également touché. Selon la DDAS, l'âge moyen des bénéficiaires de l'allocation minimum vieillesse (637 € par mois) est de 74 ans (pour l'ensemble de la région PACA).

 


La misère n'est pas moins pénible au soleil !

Publié dans dans le 06 - à l'est

Commenter cet article

Copas 09/08/2008 21:13

Sur la composition sociale de Menton :

http://lagauche.unblog.fr/2008/04/13/menton-les-chiffres/