Respectez le « non » irlandais !

Publié le par LCR 06 OUEST

« Farce française » : c’est avec ce titre agacé que la presse irlandaise – pourtant favorable au traité de Lisbonne – a commenté la visite, lundi 21 juin, de Nicolas Sarkozy à Dublin. Il faut dire que le président français – et président en exercice de l’Union européenne (UE) – s’était lâché quelques jours auparavant, en annonçant froidement que les Irlandais devraient… revoter !


Cette attitude en dit long sur le mépris absolu de Sarkozy et des autres dirigeants européens pour la démocratie et l’opinion des peuples. Sa visite en Irlande a également donné lieu à une manifestation (plusieurs milliers de participants) des opposants au traité, qui n’ont pas l’intention de se voir voler leur victoire. Il est en effet assez scandaleux que des chefs d’État sans aucune légitimité démocratique sur ce sujet – puisqu’ils se sont bien gardés d’organiser des référendums… – viennent faire la leçon à l’Irlande, seul pays où une consultation populaire a été organisée. Avec le résultat que l’on sait : malgré la coalition de tous les pouvoirs établis (partis de droite, partis de gauche, patronat, syndicats, autorités religieuses, médias) en faveur du « oui », plus de 53 % des électeurs ont refusé le traité.


On a alors tenté de dénaturer le résultat, le présentant comme une victoire des ultralibéraux et des anti-avortements ! Alors que, comme en 2005, en France et aux Pays-Bas, les ressorts du « non » étaient les questions sociales, le refus de « l’Europe forteresse », du militarisme européen et le caractère particulièrement antidémocratique du fonctionnement de l’UE. Respectez le « non » irlandais !

Commenter cet article