Un message urgent du RESF 06...

Publié le par LCR 06 OUEST

 

Envoyez le message suivant (plusieurs fois ; on a vu qu’il était efficace de les inonder)


- au Préfet des Alpes-Maritimes : FAX 04 93 72 22 99

TEL chef de cabinet : 04 93 72 22 01 / 04 93 72 22 02


- au Directeur de la DDASS : FAX 04 93 72 27 81

TEL resp de service : 04 93 72 27 71 / 04 93 72 27 21

 

Et, faites votre maximum pour venir témoigner devant la presse

dans les locaux qui reçoivent les primo-arrivants et traitent leurs dossiers :


ce vendredi 8 août à 14 heures


à la Plateforme d'ALC - 16 Av. Thiers - 3° étage - à NICE.


Les familles vous remercient.

Le RESF 06.



 

 

A Monsieur le Préfet,

A Monsieur le Directeur de la DDASS,


Des droits fondamentaux sont violés :

DEMAIN 8 FAMILLES DE NOTRE DEPARTEMENT SERONT A LA RUE !


La DDASS et le Préfet des Alpes Maritimes sont-ils si sûrs de respecter la Loi qu’ils se plaisent à rappeler ?


Pour la première fois dans l'histoire de la demande d'asile à Nice, 8 familles ayant fui la guerre, les massacres, les bombardements sont à la rue sans qu'aucune solution de logement ne leur soit proposée.


Sans état d'âme, la DDASS et le Préfet des Alpes Maritimes leur claquent la porte au nez et les condamnent à dormir à la belle étoile et à se nourrir d'eau fraîche.


Il s'agit d'une cinquantaine d'hommes de femmes et d'enfants de tous âges, tous venus chercher refuge en France, tous ayant fui des pays où ils risquaient leur vie.


Ceux qui nous gouvernent oublient que le droit à l'hébergement pour les demandeurs d'asile
est inscrit dans la loi européenne et nationale et qu'il existe des dispositifs pour les loger, qui ont été prévus à cet effet.


Aujourd'hui, exerçant notre devoir de citoyens, nous sommes là pour leur rappeler que la France doit respecter la Directive Européenne du 27 janvier 2003 qui l'oblige à assurer des conditions décentes de vie aux demandeurs d'asile et à leurs enfants.


Ne soyons pas complices :

- La France ne peut pas bafouer les directives européennes

- La France ne peut pas bafouer le Droit d'Asile et la Convention de Genève.

- La France doit respecter ce qu'elle a toujours mis sur un piédestal au travers de sa Constitution : le droit de vivre en famille, le droit à l'asile, le droit à un logement, le droit à l’éducation.

- La France doit respecter les Droits de l'Homme et la Convention de New York sur le Droit de l'Enfant.


Nous sommes en droit d’exiger des pouvoirs publics le respect de la loi et du droit d'asile !


Nous vous demandons donc instamment d’héberger ces familles dès aujourd’hui
et de traiter leurs dossiers avec humanité.


Signature :

 

Publié dans dans le 06 - à l'est

Commenter cet article