Non à la justice coloniale en Kanaky.

Publié le par LCR 06 OUEST


 

Communiqué de la LCR.

Le 9 septembre, la cour d’appel de Nouméa a confirmé, en les réduisant, les peines de prison ferme prononcées en première instance contre Gérard Jodar, président de l’USTKE et 21 autres militants.
La LCR s’élève contre la condamnation à un an de prison dont trois ferme du président du plus gros syndicat en Kanaky.
Gérard Jodar est accusé, non pas d’avoir commis des violences, mais d’y avoir « incité » les militants du syndicat, alors qu’il est clair qu’en chargeant à 2 heures du matin un piquet de grève à CARSUD, ce sont les forces de l’ordre colonial qui ont déclenché les affrontements du 17 janvier 2008.
C’est une première pour la justice française que tous les défenseurs des libertés ne doivent pas laisser passer sous prétexte que cela se passe dans une lointaine colonie. L’enfermement des vingt deux condamnés serait une véritable provocation qui ,ne pourra déboucher que sur de nouveaux conflits. La LCR réaffirme sa solidarité pleine et entière avec l’USTKE, ses militants et ses dirigeants.

Commenter cet article