Besancenot à la Fête de l’Humanité...

Publié le par LCR 06 OUEST

Besancenot à la Fête de l’Humanité, sans rencontrer Buffet
AFP


 

Olivier Besancenot (LCR) a affirmé samedi à la Fête de l’Humanité qu’il n’entendait "pas parasiter" la Fête et a proposé une nouvelle fois des actions communes avec le PCF tout en refusant de rencontrer sa secrétaire nationale Marie-George Buffet.
La LCR avait regretté vendredi que son porte-parole ne soit pas invité à un débat central à La Courneuve, alors que Mme Buffet a rencontré à midi les numéros un du PS, François Hollande, et des Verts, Cécile Duflot.
Arrivé à La Courneuve, en début d’après-midi, M. Besancenot a tenu un point de presse au stand de la LCR.
"Je ne me suis plains de rien", "je suis là pour discuter avec les militants", "on n’est pas là pour parasiter la Fête du PCF", a affirmé le jeune postier.
Interrogé sur le fait de savoir s’il allait quand même rencontrer Mme Buffet -qui offrait à la même heure un pot d’amitié-, il a répliqué : "Vous m’éclatez !".
"Le PCF invite qui il souhaite", "mais mon petit doigt me dit qu’il y a un paquet de militants qui préféreraient agir avec moi", a affirmé le leader de l’extrême gauche qui lance un Nouveau parti anticapitaliste en janvier.
M. Besancenot a souligné qu’il n’était "pas sectaire" : "ne comptez pas sur moi pour distribuer des petites claques à gauche".
Il a réitéré son souhait d’une "riposte commune" à gauche contre la politique de Nicolas Sarkozy.
"Sur la question du logement, de l’éducation, de l’immigration, on a tendu une main fraternelle à toute la gauche".
"Le PS répondait aux abonnés absents, on peut comprendre".
Avec le PCF, qui est présent "pour soutenir les luttes", il faut agir ensemble "plutôt que séparément", a-t-il proposé.
M. Besancenot a réitéré son opposition à une alliance avec le PS pour prendre le pouvoir : "on ne veut pas ce pouvoir-là, on veut un autre pouvoir".

Commenter cet article