Université d'été Attac : un bon cru...

Publié le par LCR 06 OUEST

Pour la deuxième année consécutive, Attac a tenu son université citoyenne, du 22 au 26 août, à Toulouse. Avec 700 participants, elle a été considérée comme un réel succès.


L’université d’Attac a commencé par un concert, pour fêter les dix ans d’existence de l’association : une très bonne soirée, avec 1 150 entrées. Le succès de l’université tient surtout à la convivialité et la qualité des débats qui ont eu lieu dans les divers ateliers. Une plénière a été consacrée à l’altermondialisme.


À l’heure où se combinent, d’une façon totalement inédite, une crise financière, une crise économique, une crise climatique, une crise des matières premières et une crise alimentaire frappant les pays les plus pauvres, la nécessité de donner des réponses globales et d’articuler plus que jamais la question sociale avec la question écologique a structuré de nombreux débats.


Pour les militants de l’association, dont les effectifs, après une forte chute, ont remonté et sont aujourd’hui stabilisés autour de 14 000 membres, Attac reste un outil indispensable d’éducation et d’action afin de répondre aux défis posés par les politiques néolibérales. De nombreuses questions et propositions restent en débat : nécessité d’institutions internationales remplaçant, ou réformant, celles de l’OMC, du FMI ou de la Banque mondiale, rôle des taxations, mobilisation des peuples, expériences de ruptures partielles comme en Amérique latine, programmes pour la défense des biens communs de l’humanité, etc. Dès le mois de septembre, Attac lancera des campagnes autour de trois axes : l’urgence écologique liée à la question sociale ; la solidarité face aux inégalités ; pour une autre Europe, écologique, solidaire et démocratique.


Sur ce dernier sujet, il faut souligner le succès très significatif de la première université européenne d’Attac, qui s’est tenue du 1er au 6 août, à Sarrebruck (Allemagne). Elle a rassemblé plus de 800 personnes venant de 25 pays d’Europe et du monde, dont 200 militants d’Attac-France. Cette université européenne a marqué une étape très importante dans la structuration du réseau des Attac d’Europe. Parmi les objectifs communs, celles-ci participeront à une journée d’action unitaire, le 11 octobre, pour le respect des règles démocratiques bafouées par la remise en cause des trois « non » aux traités européens (France, Pays-bas, Irlande). Puis, elles lanceront une campagne pour une Europe démocratique et sociale, et formuleront des propositions communes, sous forme d’une plateforme de mesures, avant les élections européennes de juin 2009.

Commenter cet article