La faillite !

Publié le par LCR 06 OUEST

Lundi 15 septembre, Lehman Brothers, quatrième banque d’affaire américaine, s’est déclarée en faillite, « afin de protéger ses actifs et de maximiser sa valeur ». Elle a perdu 3,9 milliards de dollars au troisième trimestre et n’a pas trouvé de repreneur. La banque Barclays exigeait pour cela une aide de l’État fédéral, comparable à celle accordée à JPMorgan Chase, lors de son rachat de Bear Steams, une autre banque d’affaires au bord de la faillite.


Le Trésor américain a choisi une autre politique que celle qui l’avait amené, début septembre, à nationaliser les sociétés de refinancement hypothécaire, Fannie Mae et Freddie Mac, le temps que celles-ci se refassent une santé financière. La Réserve fédérale américaine (Fed) semble avoir décidé de cesser de protéger le système financier. Jusqu’où ? Ils ne le savent pas eux-mêmes. Merrill Lynch vient d’être rachetée. Déjà, AIG, le premier assureur mondial, et Washington mutual, la première caisse d’épargne américaine, sont les cibles de tous ceux qui spéculent sur leur faillite.


Un consortium de banques a constitué un fond de sauvetage de 70 milliards de dollars. « Je n’ai rien vu de pareil et ce n’est pas encore fini et cela prendra encore du temps », a déclaré Alan Greenspan, ancien président de la Fed, alors que Christine Lagarde affichait l’aveuglement de Madame la Marquise : « C’est un choc, en même temps, c’est le témoignage d’un certain équilibre » ! C’est l’heure de la purge mondialisée du système financier, dont les États voudront faire payer la note aux travailleurs et aux peuples.

Commenter cet article