Education Nationale.

Publié le par LCR 06 OUEST

La réaffectation des heures de classe des écoles primaires du samedi matin est une des mesures des « réformes » Darcos, contribuant à la destruction du service public d’éducation. Cette réaffectation remplace deux heures d’enseignement pour tous par de l’aide, hors du temps de classe, pour quelques-uns. Elle a pour objectif, selon le ministre de l’Éducation nationale, de faire baisser le taux d’échec scolaire et de permettre aux plus démunis de bénéficier de « cours particuliers ».


Les enseignants comme les parents ne croient pas que cette mesure puisse réduire l’échec scolaire. Des inquiétudes existaient en revanche sur l’avenir des Rased1, qui ne sont pas mentionnés pour la prise en charge de la difficulté scolaire dans les textes ministériels.


Ferry, ancien ministre de l’Éducation nationale, interrogé sur Europe 1, a clarifié les choses en déclarant, au sujet de la semaine de quatre jours : « Si on se place du point de vue des élèves, ce n’est pas formidable. Si on se place du point de vue budgétaire […], les deux heures pour les élèves en difficulté, ça permet de supprimer les Rased […]. Cela fait économiser 8 000 postes. […] C’est ça l’enjeu de cette réduction. » Voilà qui est clair, reste à construire le rapport de force nécessaire pour stopper l’hémorragie des suppressions de postes à l’Éducation nationale. 


1. Réseau d’aide spécialisé aux enfants en difficulté, composé d’enseignants spécialisés qui interviennent sous formes d’aides diversifiées auprès d’élèves en difficulté sur le temps scolaire.

Commenter cet article