A propos de la "crise" actuelle (1)...

Publié le par LCR 06 OUEST

Une secousse" qui touche "le coeur de la bête" (Besancenot)
AFP

 

Olivier Besancenot, porte-parole de la LCR, estime que la crise actuelle est une "secousse" "qui touche non pas la périphérie mais le coeur de la bête".
Dans un entretien dans Le Monde daté de vendredi, le leader trotskiste affirme : "Ce n’est pas l’énième soubresaut boursier, mais une secousse qui, pour la première fois depuis le débat des années 1980, touche non pas la périphérie mais le coeur de la bête : les Etats-Unis et le système bancaire".
Pour lui, "le système finit par se noyer dans son propre sang".
"Dans cette crise majeure, on peut ressusciter l’espoir", indique-t-il avant d’affirmer : "A tous ceux qui subissent la crise, c’est le signe qu’un chapitre des possibles est en train de s’ouvrir". M. Besancenot y voit "l’importance de renforcer une gauche clairement anticapitaliste qui construise une unité sociale des exploités pour stopper les mesures en cours dans la fonction publique, le blocage des salaires, la remise en cause du repos dominical, les retraites...".
Le leader de la LCR propose une "rencontre unitaire de toute la gauche sociale et politique pour soutenir toutes les initiatives de résistance".
Se disant "scandalisé" par le plan de sauvetage des banques, M. Besancenot réaffirme le souhait de la LCR de voir "réunifier toutes les banques publiques comme privées dans un seul service public bancaire, placé sous le contrôle des salariés, des consommateurs et des usagers".

Commenter cet article