Camif... soutien.

Publié le par LCR 06 OUEST

Les salariés de la CAMIF victimes d’un fonds d’investissements.

 

Communiqué de la LCR.


Le tribunal de commerce de Niort a mis, le lundi 27 octobre, la société de vente par correspondance CAMIF particuliers en liquidation judiciaire et la société mère, CAMIF SA, en observation pendant plusieurs mois. Après la Redoute, c’est la deuxième société historique de vente par correspondance qui tombe.


Avec cette décision de justice, c’est un bon millier de salariés qui se retrouvent jetés à la rue, victime de la gestion d’un fonds d’investissements américain, devenu actionnaire majoritaire, et qui n’a pas levé la petit doigt pour que l’entreprise échappe à cette décision de justice.


La LCR partage l’indignation et la colère des salariés et de leurs familles sacrifiés sur l’autel de la spéculation, et affirme sa solidarité et son soutien aux actions menées par les salariés. Plus que jamais, une mobilisation unitaire et interprofessionnelle pour une loi d’interdiction des licenciements, est d’actualité.


A l’heure où des dizaines de milliards d’euros sont déversés dans les poches des spéculateurs, la LCR exige que l’état débloque les sommes nécessaires pour maintenir tous les emplois actuels de la CAMIF.

 


Commenter cet article