Réforme de La Poste...

Publié le par LCR 06 OUEST

Besancenot veut le "retrait pur et simple du projet"
AFP


 

Olivier Besancenot a exigé dimanche "le retrait pur et simple du projet de privatisation de la Poste", tout en saluant comme "une première victoire sociale" l’annonce d’un gel de la réforme du statut de l’établissement.
"Il faut battre le fer quand il est chaud.
Le gouvernement doit annoncer le retrait pur et simple du projet de privatisation de la Poste", estime dans un communiqué le porte-parole de la Ligue communiste révolutionnaire, lui-même employé de La Poste.
Henri Guaino, conseiller spécial du président de la République, a indiqué dimanche matin qu’il "n’est plus question pour l’instant, dans la situation où nous nous trouvons, d’ouvrir le capital de La Poste", avant de souligner un peu plus tard que "le calendrier" de cette réforme reste "valable".
M. Besancenot a d’ailleurs expliqué sur France Info qu’il restait "prudent", se demandant si "on n’est pas victime d’un énième numéro entre déclarations de porte-parole gouvernementaux ou de l’Elysée qui seront contredits dans quelques heures".
"C’est une première victoire sociale qui fait suite au succès de la grève du 23 septembre et à la mobilisation des postiers et de la population contre la privatisation", a-t-il toutefois estimé dans son communiqué, appelant à maintenir la mobilisation.
"Le gouvernement est pris en tenaille entre la crise économique qui frappe de nombreux secteurs d’activité parmi les plus importants comme l’automobile, la sidérurgie et la contestation sociale qui se manifeste dans les entreprises", a estimé l’ancien candidat trotskiste à la présidentielle.

Commenter cet article