OIN ?... Non merci !!!

Publié le par LCR 06 OUEST

c  o  o  r  d  i  n  a  t  i  o  n
pour  un
aménagement
démocratique et écologique
de la plaine du Var
 

    Décidée en réunion à Nice le 29 mai 2008, créée à Gattières le 17 juin*, la Coordination pour un aménagement démocratique et écologique de la plaine du Var "OIN ? NON MERCI !" tiendra sa prochaine réunion le lundi 17 novembre, à Gattières, salle Vogade (en face la mairie), à 19 heures.

  Comme toutes les réunions de la coordination OIN ? NON MERCI ! celle-ci sera ouverte à toutes celles et tous ceux qui souhaitent y participer!

 

    

 

 

 

Lors de notre dernière réunion, lundi 13 octobre à Nice, nous avons pointé la nécessité rassembler des informations dispersées qui, mises en cohérence, font sens et permettent de mieux voir dans quelle optique est envisagé le "développement" du département par nos "responsables" politiques.

 
    Le rapport du préfigurateur (aujourd'hui à la tête de l'établissement public) OIN, la création de la Communauté urbaine en lieu et place de la CANCA (en attendant son extension), la position d'Estrosi sur la LGV, la mise en avant du "modèle" Sophia-Antipolis, l'abandon du prolongement de la ligne 1 du tram vers l'Ariane au profit de la réalisation rapide de la ligne est-ouest, l'implication grandissante de Monaco dans le département... tracent l'avenir des Alpes-Maritimes tel que voulu par Estrosi et ses amis :
    - augmentation considérable de la population (30 000 logements dans la plaine du Var = 100 000 habitant-e-s de plus) ;
    - liaison la plus directe possible entre Nice et Paris (et par conséquent avec Londres, Bruxelles et Amsterdam) par le TGV, reléguant au second plan la création d'un axe méditerranéen appauvri ; 
    - augmentation de la capacité de l'accueil des liaisons internationales à l'aéroport de Nice (délesté des liaisons avec Paris prises en charge par voie ferrée) ;
    - développement économique basé sur l'accueil d'entreprises internationales, si possible prestigieuses en terme d'image, mais ne générant par obligatoirement des emplois nouveaux pour les populations déjà installées ;
    - implication financière directe de l'Etat monégasque (qui a déja financé l'achat de cinq rames TER et s'apprête à financer des logement sociaux sur le territoire français) en échange de l'utilisation d'hectares de terrain. 
 
    Nous l'avions déjà dit : il s'agit là de mettre Nice en état de se mesurer, en terme de concurrence directe, avec les autres métropoles de la Méditerrannée occidentale.
    C'est une vision d'avenir qui relève d'un choix politique de développement, auquel nous avons convenu qu'il fallait opposer un projet solidaire, de coopération entre les villes de la Méditerranée.
 
    Cette analyse, qu'il faut bien sûr continuer à approfondir, étant posée, nous avons fait le constat du peu de connaissance à propos de l'OIN de la plupart de nos concitoyen-ne-s et avons donc décidé de nous donner les moyens de nous faire entendre :
    - élaboration et distribution d'un tract, simple, mettant clairement en relief les divers enjeux ;
    - convocation d'une conférence de presse ;
    - construction d'un projet d’aménagement alternatif à celui que nous propose les décideurs actuels.
 
    Chacun et chacune d'entre-nous est partie prenante de ce travail
.   

 
* RAPPEL : COMMUNIQUE  de PRESSE juin 2008

    "Le mardi 17 juin 2008 a vu la création de la Coordination pour un Aménagement Démocratique et Écologique de la plaine du Var, sous l'intitulé OIN ? NON MERCI !.

    Ses fondateurs, engagé-e-s ou non dans des associations ou mouvements politiques, élu-e-s, simples citoyen-ne-s, refusent la mise à l'écart des habitant-e-s sur un projet "pharaonique" concernant un espace vital du département.

    Conscients de l'importance d'un aménagement de la plaine du Var respectueux des hommes et de leur environnement, cette coordination se veut un espace d'information, de réflexions, de mobilisations et de propositions.

    Elle demandera en outre, la mise en place du processus de consultation et de concertation avant toute décision d'aménagement, comme le prône la loi et les diverses conventions adoptées par l'État."

 

Publié dans dans le 06 - à l'est

Commenter cet article