Mélenchon veut construire "une sorte de nouveau PS"...

Publié le par LCR 06 OUEST

AFP

 


Olivier Besancenot a estimé dimanche qu’en quittant le PS, Jean-Luc Mélenchon et Marc Dolez voulaient construire "une sorte de nouveau Parti socialiste", alors que la LCR veut une "nouvelle gauche anticapitaliste".

"Nous attendons de voir l’ampleur de leur rupture, mais dans la musique que nous entendons déjà, c’est qu’ils veulent défendre les intérêts historiques du PS. Ils veulent construire une sorte de nouveau Parti socialiste", a affirmé à l’AFP le leader de la LCR.

"Nous, nous voulons construire une nouvelle gauche anticapitaliste", a ajouté M. Besancenot, en marge d’une réunion à La Plaine-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) de délégués des comités pour un "Nouveau parti anticapitaliste" (NPA), dont le congrès de fondation est prévu du 30 janvier au 1er février prochain à Saint-Denis.

Pour le jeune postier, "les solutions du NPA ne s’inscrivent pas dans l’économie de marché".
"Nous avons un projet de société alternatif au capitalisme".
M. Besancenot s’est montré très réservé sur la proposition de M. Mélenchon de listes communes avec notamment le NPA en vue des élections européennes de juin : "nous sommes pour un rassemblement des forces anticapitalistes européennes" qui "ne sera pas sur le modèle du Die Linke" (La Gauche) en Allemagne, modèle qui a la faveur de M. Mélenchon.
Les deux parlementaires qui ont quitté vendredi le PS pour créer une nouvelle force "sans concession face à la droite", se réclament de l’exemple du parti "Die Linke", créé outre-Rhin par l’ancien ministre social-démocrate Oskar Lafontaine et des ex-communistes, et qui a remporté des succès électoraux notables.
"Nous ne voulons pas faire Die Linke en France, nous voulons une gauche anticapitaliste qui ne s’inscrit pas dans le jeu d’alliance avec le PS", a affirmé M. Besancenot.

Commenter cet article