En Bretagne, acharnement judiciaire...

Publié le par LCR 06 OUEST

La LCR Bretagne dénonce l’acharnement judiciaire
contre Gaël Roblin, Kristian Georgeault et Pascal Laizé...

 


Sur appel du Parquet général et du procureur de la République, trois militants politiques de la gauche indépendantiste bretonne seront à nouveau en procès devant la cour spéciale de Paris et cela sans pourtant avancer d’éléments nouveaux. Après plusieurs années de détention et notamment de détention provisoire abusive, le procès de 2004, tous furent acquittés de toute participation directe ou indirecte à l’attentat de Quévert.


Depuis leur libération, la LCR a retrouvé ces militants dans des campagnes contre la politique de casse sociale du gouvernement, la remise en cause accrue des droits démocratiques, la répression tous azimuts, et plus récemment à l’occasion des dernières échéances électorales.


La LCR a déjà exprimé son opposition radicale à toute justice d’exception, qui loin de garantir les droits élémentaires des justiciables, constitue en fait une remise en cause de libertés démocratiques essentielles. Nous nous sommes mobilisés sur cette question contre le traitement fait à ces militants dès leur incarcération en 2000 et jusqu’à leur procès en 2004. Et malgré les désaccords qui existent entre nos organisations, il s’agit strictement de défendre des principes démocratiques élémentaires

La LCR Bretagne dénonce donc l’acharnement judiciaire envers ces militants, qui correspond plus à une vengeance d’Etat au nom d’un nouveau délit, le délit de militantisme, puisque le Parquet fait appel sur l’appartenance de ces militants à leur organisation.


Pour toutes ces raisons, la LCR manifestera sa solidarité face à une justice d’exception :

-
- en participant à la manifestation à Rennes le samedi 15 novembre 2008 à 14h30, place du Parlement de Bretagne pour le respect des droits démocratiques d’expression et contre la justice d’exception, manifestation à laquelle elle appelle à participer massivement


- lors du procès par la présence d’Alain Krivine, porte parole de la LCR et de militants de la LCR, le lundi 17 novembre 2008 à partir de 9h30 au Palais de justice à Paris (métro Cité)

Commenter cet article