Communiqué d'ATTAC, 20 novembre...

Publié le par LCR 06 OUEST

De la maternelle à l’enseignement supérieur, le service public d’éducation est soumis à un dispositif de réformes qui vise à instaurer la loi de la concurrence entre les établissements, tout comme entre les personnels.
Les inégalités entre établissement seront aggravées, accentuant les inégalités dans l’accès aux savoirs et dans les apprentissages, renforçant les différences entre origines sociales.
De surcroît, la diminution du nombre d’enseignants apporte sa propre dégradation de l’enseignement public et favorise le développement d’établissements privés, allant de la petite enfance (secteur directement victime de fermetures de classes et du report de l’âge d’entrée effectif en maternelle) à l’enseignement supérieur, en passant par les cours hors temps scolaire de soutien ou du renforcement.
Enfin, la laïcité subit une attaque sous la forme d’une réforme du financement par les communes des écoles confessionnelles sous contrat avec l’Etat.

C’est pourquoi, face à ces réformes menées dans l'urgence et sans concertation des enseignants, des parents ou des étudiants, Attac se joint à l’ensemble des syndicats et associations de l’enseignement et de la recherche qui appellent à manifester ce jeudi 20 novembre.

Attac France,

Montreuil, le 18 novembre 2008.

Commenter cet article