LCR... la dernière séance !

Publié le par LCR 06 OUEST

Les travaux de la direction nationale (DN) ont commencé par une discussion sur la situation politique et sociale, intégrant les développements de la crise financière et, maintenant, économique, l’accélération des plans de licenciements, l’offensive patronale et gouvernementale contre les services publics, ainsi que la signification des soubresauts qui agitent le Parti socialiste.

 

La perspective des élections de juin prochain au Parlement européen, le profil politique qui doit être celui des anticapitalistes à cette occasion, ainsi que les différentes propositions de coalitions électorales existantes ont également fait l’objet de débats.

Mais aucun vote n’est venu les sanctionner : c’est maintenant dans le cadre du NPA, de son collectif d’animation national (CAN) et de son congrès que les orientations doivent être décidées. La fonction principale de cette session de la DN était, en fait, d’apprécier l’état d’avancement du processus de construction du NPA, d’en tirer les conclusions quant à l’avenir de la LCR et de préparer son prochain congrès.

 

La résolution « Dépasser la LCR dans le NPA », adoptée par la majorité de la DN, fait le point sur les mandats que s’était donné le dernier congrès de la LCR (janvier 2008), considère que le contexte de crise accentue la nécessité d’un nouveau parti qui aura besoin des acquis de la LCR.

Elle conclut : « Être tous ensemble dans le NPA est la conclusion logique du processus engagé. Cela nécessite de dissoudre la LCR. Un choix enthousiasmant tourné vers l’avenir, avenir qui a besoin de tous et toutes les militants et militantes de la LCR dans le NPA. Comme il a besoin de militants nouveaux venus en politique, ou venus d’autres sensibilités ou courants politiques, socialistes, communistes, écologistes, libertaires, révolutionnaires, du mouvement social... qui ont commencé à se rassembler et qui, ensemble, assureront le succès du nouveau parti. »

 

La résolution minoritaire (présentée par treize membres de la DN), intitulée « Pour dépasser vraiment la LCR », insiste sur le fait que « le NPA doit permettre de franchir un premier pas. Il doit être un levier, une étape vers un rassemblement pour un grand parti pour le socialisme, un parti pluraliste et démocratique favorisant une réorganisation de l’ensemble de la gauche et du mouvement ouvrier » et que le « NPA ne peut se satisfaire d’être adossé au seul courant politique national qu’a représenté la LCR, ni reprendre les vieilles formules de regroupement des seuls courants révolutionnaires ».

 

Enfin, la direction nationale s’est efforcée de traiter l’ensemble des conséquences de la disparition prévue de la LCR comme organisation séparée, en particulier la transformation des rapports avec la IVe Internationale, les camarades de la minorité proposant la création d’une association « regroupant les militants de l’ex-LCR ».

 

Les documents de référence des deux plateformes pour le congrès national, constituées à l’occasion de cette DN, sont disponibles en cliquant ici.

 

François Duval. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article