Venezuela...

Publié le par LCR 06 OUEST

Face à l’assassinat des dirigeants syndicaux,
autodéfense ouvrière et populaire.

 

Déclarations de Stalin Perez,

dirgeant de Marea Socialista,
courant du Parti Socialiste Unifié du Venezuela.


 

C’est un fait gravissime.

L’assassinat des camarades dirigeants syndicaux Richard Gallardo, Luis Hernandez et Carlos Requena ne doit pas rester impuni.

Dans lecas contraire, l’assassinat contre des dirigeants des luttes sociales et ouvrières deviendrait monnaie courante.

 

« Le Président Chavez et le gouvernement national doivent impulser l’enquête jusqu’aux dernières conséquences et, grâce à la mobilisation, nous devons battre l’impunité.

L’enquête que nous exigeons ne peut être confiée à la justice ordinaire. Parce que ce sont les mêmes juges qui inculpent les travailleurs, comme ce fut le cas des travailleuses et travailleurs de FUNDIMECA, dont le patron a ordonné de tirer sur les dirigeants syndicaux.

L’enquête doit être contrôlée,impulsée et menée jusqu’au bout.

Nous demandons la création d’une commission spéciale intégrée par les centrales ouvrières et l’enquête devra avoir force de loi.

Nous demandons en urgence que l’assemblée nationale donne une habilitation légale à une telle commission. Nous ne pouvons tolérer qu’il ne nous reste que cette voie après cet assassinat.

Nous appelons donc en même temps l’organisation immédiate d’autodéfenses ouvrières et populaires. Le gouvernement doit donner toutes les ressources pour l’entraînement et la défense armée des travailleurs et de leurs dirigeants.

Cela ne sera pas la police corrompue et souvent responsable des assassinats qui préviendra ces crimes.

Seuls nous mêmes les travailleurs pourrons le faire. Nous proposons donc : enquête, punition et organisation de nos propres autodéfenses contre le fascisme. »

Commenter cet article