A la poubelle, les réformes de Darcos...

Publié le par LCR 06 OUEST

Communiqué de la LCR.


Fin d’année agitée pour X. Darcos !
Les mobilisations se multiplient contre ses réformes libérales de l’éducation. Rassemblements et manifestations la 10 décembre, manifestations de lycéens et d’étudiants en IUT, « nuit des écoles », refus d’appliquer sa réforme du premier degré par un directeur d’école dans l’Hérault.


Jamais avare d’une provocation ou d’une forfanterie, X. Darcos se vante de ne pas être un « ministre de l’hésitation ».
Ce qui est sûr c’est qu’il est un ministre de la destruction et du retour en arrière : destruction de 25 000 emplois publics en deux ans, régression de la formation professionnelle publique avec le Bac Pro en 3 ans, « réforme » des lycées dont une des conséquences sera de supprimer des milliers de postes, destruction des RASED et régression des programmes dans le 1er degré.


Le ministre de l’éducation, sponsorisé par F. Fillon et N. Sarkozy, passe la formation à la moulinette de la gestion comptable et de la rentabilité.
L’éducation doit rester un service public au service de tous les jeunes pour leur donner une formation, une qualification, un diplôme le plus élevé possible.
Cette exigence tourne le dos au Smic éducatif, au système scolaire à plusieurs vitesses, qui sont sous-jacents aux projets ministérielle.
Avec à la clef, un chantage vis-à-vis des organisations syndicales : vous signez d’abord, on discute ensuite.


La LCR soutient toutes les mobilisations des personnels, des lycéens, des étudiants et des parents.
Contre les suppressions de postes, pour le retrait des « réformes libérales » de l’éducation, un mouvement d’ensemble prolongé dans l’éducation est nécessaire.
Il faut stopper la spirale destructrice de la politique gouvernementale en matière d’éducation.

Commenter cet article