Appel de Cognac, services publics...

Publié le par LCR 06 OUEST

Les collectifs de défense et de développement des services publics, ainsi que des responsables syndicaux, politiques et associatifs se sont réunis à Cognac (Charente), les 6 et 7 décembre, pour l’assemblée générale de Convergence.


Convergence est la fédération des collectifs de défense des services publics, née après la manifestation de Guéret, en mars 2005. Les deux journées de travail du 29 et 30 novembre ont permis de faire le bilan des attaques du gouvernement et des résistances qui se sont mises en place sur tout le territoire, dans l’ensemble des secteurs, malheureusement sans lien les unes avec les autres.


Trois mouvements unitaires ont servi d’exemples à poursuivre et à amplifier : l’appel « Le service public est notre richesse », qui dénonce l’application de la réforme générale des politiques publiques (RGPP) ; la campagne nationale contre les franchises médicales et pour l’accès aux soins partout et pour tous ; et le Comité national contre la privatisation de La Poste.


Les débats ont surtout porté sur la question du financement. La crise et l’argent qui coule à flot pour les banques provoquent la colère des collectifs, mais également des représentants des collectivités locales, qui en ont assez de payer pour un État qui se désengage chaque jour toujours plus. Ce qui n’exonère pas certaines collectivités de préférer déléguer leurs missions de service public en les concédant au privé. Il y eut aussi un débat riche et revendicatif, où les appels à la grève générale revenaient régulièrement dans les interventions et où la solidarité entre les salariés du privé et du public faisait écho. Il a été question du contexte européen, de la concurrence « libre et non faussée », de l’OMC et du FMI.


Le bilan de ces deux journées est clair pour tous. De la RGPP au projet de loi Bachelot, de la loi sur l’audiovisuel aux « réformes » (système éducatif et judiciaire, statistique publique, météo, SNCF), du projet de privatisation de La Poste aux suppressions massives d’emplois et à la remise en cause du principe statutaire dans la fonction publique, la logique est la même. Elle est globale et cohérente, au niveau local, national et européen. Le gouvernement veut rompre avec un modèle social déjà mis à mal, il veut s’attaquer aux secteurs jusque-là protégés du marché, généraliser la concurrence et casser les solidarités.


Le 13 décembre, une mobilisation unitaire commence avec les services de l’Insee, de la Météo, de l’Office national des forêts. Convergence a lancé « L’appel de Cognac »1, dont le texte a été approuvé par les secrétaires nationaux de la CGT-UGFF, du Snes, de la FSU et de Solidaires. Il propose aux organisations et à l’ensemble des collectifs de « construire dans la durée les convergences nécessaires et un mouvement d’urgence, d’envergure nationale, dans les prochaines semaines, capables d’inverser la logique actuelle ». Une première réunion se tiendra en décembre pour définir les modalités de ce mouvement.


1. www.v-s-p.org/spip.php?article1082

Commenter cet article