Sans Papier... Nanterre.

Publié le par LCR 06 OUEST

NANTERRE (Hauts-de-Seine), 23 déc 2008 (AFP) -

Le Préfet des Hauts-de-Seine, Pierre de Bousquet, a reçu mardi une délégation de soutien aux sans-papiers du collectif des "Oubliés de Saint-Paul" de Nanterre, a-t-on appris auprès de la Préfecture et des soutiens.
Dans cette délégation avaient pris place Olivier Besançenot et Josiane Balasko.


Chacun des 58 sans-papiers devrait recevoir une convocation individuelle à la Préfecture. "Grâce à ce document, ils ne pourront pas, pendant la durée d'examen de leur dossier, être reconduits d'autorité à la frontière, a expliqué M. de Bousquet.
Il y aura un examen loyal des 58 dossiers". "Des solutions d'hébergement individuel seront proposées dès aujourd'hui, à la trentaine qui n'ont pas de solutions", a-t-il ajouté.
 

"Il y a des avancées, mais la question est de savoir si nous avons assez de garanties pour arrêter", ont précisé des soutiens aux Oubliés de Saint-Paul.
Mardi matin, lors d'une conférence de presse réunissant des personnalités politiques et du spectacle, les secrétaires nationaux du PS Sandrine Mazetier (immigration), et Pouria Amirshahi (droits de l'homme) avaient déploré "le bilan de cette politique dramatique des quotas d'expulsion, menée par Brice Hortefeux, François Fillon et Nicolas Sarkozy".
"On veut toujours allumer du feu et des braises là où il faut trouver des solutions", avait ajouté Sandrine Mazetier.
"Il faut un sursaut de toute la gauche sur la question de l'immigration", avait ajouté Olivier Besancenot, leader de la LCR.


Les 58 sans-papiers occupaient depuis avril les locaux paroissiaux de l'église Saint-Paul. Le 29 novembre, ils avaient reçu la promesse de Préfet que leurs dossiers seraient examinés s'ils quittaient les lieux.
Ils ont, depuis, installé un campement sur la pelouse de l'église, qui appartient également au diocèse de Nanterre.

Commenter cet article