Drames à l’Hôpital...

Publié le par LCR 06 OUEST

Sarkozy, Bachelot, responsables et coupables !

 

Après la mort du petit Ilyès à l’hôpital Saint Vincent de Paul, un nouveau drame vient d’avoir lieu dans les hôpitaux d’Ile de France. Le décès d’un patient atteint d’un malaise cardiaque, six heures après avoir été pris en charge par les secours, faute de place dans un service, met cette fois directement en cause le pouvoir politique, responsable et coupable des fermetures de lits et de services et du manque de personnel dans les hôpitaux.

La LCR partage la souffrance des proches des victimes. Elle dénonce, dans le cas du petit Ilyès, la mise en garde à vue de l’infirmière et une écoeurante politique spectacle, visant à jeter un coupable en pâture et à occulter les causes profondes du drame : l’insuffisance des moyens attribués à l’hôpital et sa transformation en hôpital-entreprise.


Sur ordre du Président et du gouvernement, les gestionnaires hospitaliers n’ont plus pour mots d’ordre que « rentabilité » et « gains de productivité », travail à « flux tendu », « polyvalence… », au détriment de la sécurité et de la qualité des soins.


La LCR tient à dénoncer les conditions dans lesquelles les personnels hospitaliers accomplissent aujourd’hui leurs missions. Ce sont uniquement leur professionnalisme et leur conscience qui évitent la multiplication de tels accidents.


Roselyne Bachelot et « l’omniprésident » Sarkozy ne peuvent éluder leurs responsabilités dans ces drames, d’autant plus qu’ils s’apprêtent encore à aggraver la situation, en imposant aux hôpitaux des suppressions d’emplois massives, de nouvelles restructurations, avec la loi Hôpital Patients Santé et Territoires.


La LCR exige le retrait de ce projet de loi et l’attribution à l’Hôpital Public des moyens nécessaires pour accomplir ses missions en toute sécurité.

Commenter cet article