Souscription : objectif atteint !

Publié le par LCR 06 OUEST

Chères souscriptrices et chers souscripteurs, nous vous remercions pour cette aide financière, qui aidera au lancement du NPA, et notamment à la mise sur orbite de sa presse (site Internet, hebdomadaire, revue mensuelle). Mais, à vrai dire, ce qui nous a le plus marqués et touchés, ce sont ces messages, écrits sur de petits post-it ou objet de longues lettres, qui accompagnaient les chèques, car ils témoignaient de l’espoir que suscite la création du NPA.


Cet espoir, il s’agit maintenant, ensemble, de le faire vivre dans les semaines, les mois, les années qui viennent, car nous n’avons pas le droit de décevoir et d’échouer. Aujourd’hui, construire un parti anticapitaliste, partie prenante de toutes les mobilisations nécessaires pour lutter contre l’exploitation, contre toutes les formes d’oppression, mais aussi un parti capable de défendre la perspective d’un socialisme du xxie siècle, démocratique, autogestionnaire, féministe, écologiste, est une impérieuse nécessité face aux barbaries qu’engendre le capitalisme et qui menacent l’existence même de l’humanité.


Et, pour conclure cette magnifique souscription, quelques paroles de souscripteurs. Guillaume, de Clermont-Ferrand : « Chers amis révolutionnaires, en ces temps difficiles, vous représentez, pour les petites gens dont je fais partie, l’unique mouvement capable de faire changer les choses. Même si la fin du mois va être plus que difficile, je ne peux m’empêcher d’apporter ma pierre à l’édifice. Je vous souhaite beaucoup de courage et suis de tout cœur avec vous pour, comme le disait Coluche, leur foutre au cul. » Daniel d’Oisy : « J’ai 74 ans et je suis engagé dans le combat du NPA. Je remercie la LCR d’avoir eu le courage et l’audace de se dissoudre pour créer ce nouveau parti. »


Et le mot de la fin, à Isabelle, de Normandie : « Au moment de mettre “LCR souscription” pour la dernière fois sur un chèque, je ressens un étrange sentiment : une pointe de nostalgie, peut-être d’inquiétude aussi, car cela va faire tant d’années que je suis en compagnonnage avec la LCR, mais surtout un enthousiasme intact à celui de mes vingt ans, quand je pensais qu’on allait changer le monde en quelques années, pour me lancer avec vous dans une nouvelle aventure, incertaine certes, mais face à laquelle il n’est pas possible de se dérober par les temps qui courent. »

 

L’équipe de la souscription

Publié dans divers

Commenter cet article