Halte à la répression à Cherbourg...

Publié le par LCR 06 OUEST

Communiqué de la LCR.

Le 12 janvier, 5000 personnes manifestaient, à Saint-Lô, à l’occasion de la venue de N. Sarkozy qui prétendait présenter ses voeux au personnel de l’éducation nationale.
La réaction des forces de police, des policiers de la BAC a été extrêmement violente et brutale.
Plusieurs manifestants, lycéens et syndicalistes, ont été blessés et arrêtés. Ainsi, un militant de la FSU, animateur du collectif de défense des réfugiés et des sans-papiers, a été mis en garde à vue et une plainte a été déposée contre lui pour violence contre un gendarme.
D’autres poursuites contre des manifestants vont suivre puisqu’une dizaine de personnes avaient été interpellées. La LCR joint sa protestation à celle des organisations syndicales, CGT, FSU, Sud-Solidaires, FO, CFDT, UNEF qui ont dénoncé « une aveugle violence policière « et réclament l’ouverture d’une enquête sur l’action des policiers pendant cette manifestation.
Une fois de plus, le gouvernement tente de faire taire les syndicalistes, les manifestants, hostiles à ses contre-réformes libérales, par la répression, avec des poursuites judiciaires à la clef.

La LCR exige l’abandon de toutes les poursuites contre les manifestants arrêtés à Saint-Lô et le respect du droit démocratique à manifester.

Commenter cet article