Le droit de grève en danger...

Publié le par LCR 06 OUEST

Communiqué de la LCR.

Depuis une semaine, les postiers des Hauts-de-Seine sont en grève pour l’augmentation des salaires, contre la réorganisation du service qui porte atteinte à leurs conditions de travail.
La réponse de la direction de La Poste c’est le refus de céder et les tentatives d’intimidation.
C’est ainsi qu’elle assigne devant le TGI de Paris, le 3 février, le syndicat Sud du 92 et huit postiers appartenant à Sud, à la CFTC, à la CGT reprochant aux grévistes de vouloir rentrer dans les centres, de tenir des AG et de multiplier les préavis de grève.
Tout cela au nom de la liberté du travail et – sans rire - de l’exercice régulier du droit de grève.
Derrière cette réponse judiciaire de la Direction de La Poste, c’est une atteinte intolérable au droit de grève qui se profile.
La LCR s’élève contre cette tentative supplémentaire de criminaliser les mouvements sociaux.
Elle se solidarise avec les postiers grévistes des Hauts-de-Seine pour la défense du droit de grève et la satisfaction de leurs revendications.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article