Le programme de la LCR :

- Introduction

La barbarie menace l’avenir de l’espèce humaine. Violences sociales, guerres civiles, génocides se multiplient. C’est d’une véritable crise de civilisation qu’il s’agit. Le capitalisme cherche un nouveau souffle sur le dos des opprimés et des exploités. Au fil des mobilisations antilibérales, le refus du despotisme du capital et des marchés s’est exprimé par un cri du cœur : « le monde n’est pas une marchandise ! », « un autre monde est possible ! » Etre révolutionnaire, aujourd’hui, c’est agir pour que ce (...) [Voir tout l'article]

 

 

- Lutter pour l’émancipation !

Notre combat est celui de toutes celles et tous ceux qui souffrent de l’exploitation capitaliste et des diverses formes d’oppression. Il vise à en finir avec le capitalisme et l’ordre bourgeois. Cette exigence peut paraître utopique, après les défaites et les désillusions subies au cours du siècle passé, la monstruosité totalitaire qu’a représenté le stalinisme, perversion du socialisme. Mais le capitalisme est toujours là et n’a pas résolu ses contradictions. Plus que jamais, la socialisation (...)
[Voir tout l'article]

 

 

- Contre le despostisme du marché, décider et contrôler !

Les conquêtes sociales imposées par le mouvement ouvrier et populaire après la deuxième guerre mondiale assuraient une plus grande sécurité de l’existence. Elles sont devenues insupportables au capitalisme contemporain. Par tous les moyens, il tente de restreindre le salaire à la rétribution du temps de travail effectif, en se débarrassant des « faux frais » que représentent pour lui le financement des retraites, des maternités, du chômage, de l’éducation, de la culture ou des soins de santé, qui ne (...)
[Voir tout l'article]

 

 

- Oui, le socialisme !

La crise que connaît aujourd’hui le monde n’est pas une crise passagère, un simple épisode dans les fluctuations boursières et les indices de croissance. C’est une crise durable, sociale, écologique, démocratique. Une crise de civilisation. Elle exige une réponse à la mesure des dangers qui menacent l’humanité et la planète. Produire pour satisfaire les besoins humains, pas pour la croissance des profits Aujourd’hui les « marchés » dictent leur volonté et décident en fonction des critères exclusifs du (...)
[Voir tout l'article]

 

 

- Pour une nouvelle force anticapitaliste...

S’organiser, se regrouper pour défendre nos intérêts et changer le monde ! L’appétit du capital en quête de nouvelles sources de profit laisse peu d’espace aux compromis sociaux. Dans ces conditions, le réformisme dont se réclame la gauche traditionnelle n’est bientôt plus pour ainsi dire qu’un couteau sans lame qui n’aurait pas de manche, une variante tempérée des politiques libérales. Pour la première fois depuis longtemps, les perspectives des jeunes en Europe sont plus sombres que pour leurs aînés. (...)
[Voir tout l'article]

 

 

- Urgence !

Il y a urgence. Les exploité-e-s et les opprimé-e-s ont un besoin pressant de cette force anticapitaliste. Il y a un besoin urgent d’une gauche qui ne courbe pas l’échine au premier vent, d’une gauche de combat, déterminée à riposter aux attaques d’une droite arrogante et d’un patronat qui, à l’échelle nationale, européenne ou internationale, poussent sans cesse l’avantage. Une vraie gauche, à la hauteur des défis à relever : capable d’imaginer une société nouvelle et de lutter pour la construire. Une (...)
[Voir tout l'article]

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :